Elvitégravir / Cobicistat

Atorvastatine

Un ajustement de la dose peut être nécessaire.

Opinion pharmaceutique disponible

Document mis à la disposition du pharmacien pour communiquer une interaction médicamenteuse au médecin.

TÉLÉCHARGER
Mécanisme

L' Elvitégravir / Cobicistat peut possiblement inhiber le métabolisme (CYP 3A4) et augmenter la concentration plasmatique de l' Atorvastatine.

L' Elvitégravir / Cobicistat peut inhiber les transporteurs hépatiques OATP1B1/B3 et BCRP et augmenter la concentration plasmatique de l' Atorvastatine.

Elvitégravir / Cobicistat

Effets pharmacodynamiques

Recommandations

Solution(s) de rechange

Atorvastatine

Effets pharmacodynamiques

Augmentation possible du risque de toxicité associé aux hypolipidémiants.

Recommandations

Débuter le traitement avec une dose de 10 mg par jour et augmenter la dose prudemment en fonction de la réponse clinique et de la tolérance du patient.

Chez patient déjà sous traitement, une diminution de la dose peut être nécessaire.

On ne recommande pas plus de 20 mg par jour (lignes directrices américaines) et 40 mg par jour (lignes directrices européennes).

Ou choisir une solution de rechange.

Solution(s) de rechange

Pravastatine ou ézétimibe.

Surveiller

Symptômes de toxicité associés aux hypolipidémiants : effets gastro-intestinaux, fatigue et faiblesses musculaires, myalgies, crampes musculaires, myopathies, rhabdomyolyse et myoglobinurie conduisant à l'insuffisance rénale.

Tests

Paramètres pharmacocinétiques
Paramètres
No de référence
# patients
VIH
Dose
Fréquence
Cmax
SSC
Cmin
Elvitégravir / Cobicistat
3417
16
-
150/150 mg *
QD
- 9%
- 8%
- 12%
Atorvastatine
3417
16
-
10 mg
x 1
+ 132% (2.3x)
+ 160% (2.6x)
 
Commentaire

Réf #3417 : * Administré sous forme de comprimé à dose fixe contenant aussi emtricitabine/ténofovir alafénamide (TAF) 200/10 mg.
Les augmentations de concentrations d'atorvastatine sont moins grandes que celles observées avec lopinavir/ritonavir.

On observe une augmentation de la SSC de l’atorvastatine avec lopinavir/ritonavir, saquinavir/ritonavir, tipranavir/ritonavir, fosamprénavir/ritonavir et nelfinavir.

Réf #1695 : Cas rapporté de rhabdomyolyse induite par les médicaments chez un homme de 34 ans infecté par le VIH et avec une histoire de maladie hépatique et utilisation en concomitance de clarithromycine, atorvastatine et lopinavir/ritonavir.

Reférences
  • 2570
    Elvitegravir/cobicistat/emtricitabine/tenofovir (Stribild), Gilead, Ontario, Canada, 17 septembre 2018.
  • 2983
    Chauvin B, Drouot S, Barrail-Tran A and Taburet AM. Drug-Drug Interactions between HMG-coA reductase inhibitors (Statins) and Antiretroviral Protease Inhibitors. Clin Pharmacokinet 2013; 52: 815-831.
  • 1695
    Mah Ming JB and Gill MJ. Drug-Induced Rhabdomyolysis after Concomitant Use of Clarithromycin, Atorvastatin, and Lopinavir/Ritonavir in a Patient with HIV. AIDS Patient Care and STDs 2003;17;207-210.
  • 2790
    Atorvastatin (Lipitor), Pfizer, Quebec, Canada, 20 mars 2017.
  • 2984
    Hoetelmanss R, Lasure A, Koester A. The effect of TMC 114, a potent next-generation HIV protease inhibitor, with low dose ritonavir on atorvastatine pharmacokinetics. ICAAC. 2004. Abstract H-865.
  • 3281
    Elvitegravir/cobicistat/emtricitabine/tenofovir alafenamide(Genvoya), Gilead, Ontario, Canada, 17 septembre 2018.
  • 3417
    Custodio JM, West SK, Gupta D et al. Evaluation of the Drug Interaction Potential between Elvitegravir/Cobicistat/Emtricitabine/Tenofovir Alafenamide and Atorvastatin [abstract P306]. HIV Drug Therapy, October 22-26, 2016, Glasgow UK.