Raltégravir

Rifampicine

Un ajustement de dose et un suivi plus étroit sont requis.

Opinion pharmaceutique disponible

Document mis à la disposition du pharmacien pour communiquer une interaction médicamenteuse au médecin.

TÉLÉCHARGER
Mécanisme

La Rifampicine peut augmenter le métabolisme (UGT 1A1) et diminuer la concentration plasmatique du Raltégravir.

Raltégravir

Effets pharmacodynamiques

Diminution possible de l'efficacité clinique.

Recommandations

Si l'association est utilisée, augmenter la dose du raltégravir à 800 mg BID. Par contre, cette augmentation de dose ne contrecarre pas totalement l’interaction pharmacocinétique, on observe toujours une diminution de la Cmin du raltégravir.

Signification clinique inconnue. Utiliser avec prudence.

Surveiller étroitement l'efficacité clinique.

Raltégravir HD 1200 mg QD : Association non recommandée.

Solution(s) de rechange

Rifampicine

Effets pharmacodynamiques

Recommandations

Solution(s) de rechange

Rifabutine 300 mg QD

Surveiller

Tests

Charge virale

Concentration plasmatique du raltégravir

CD4+

Paramètres pharmacocinétiques
Paramètres
No de référence
Dose
Fréquence
# patients
VIH
SSC
Cmax
C12h
Durée (jours)
Rifampicine
2373 2373 2702 2152 2936
600 mg 600 mg 600 mg 600 mg 900 mg
OD QD QD QD TIW
17   16 9 16
-   + - -
         
         
         
        38 †
Raltégravir
2373 2373 2702 2152 2936
400 mg 800 mg * 400 mg 400 mg 400 mg/800 mg
QD BID* BID x 1 BID
17   21 9 16
-   + - -
- 39% + 27% * - 6% - 40% + 8%/ + 84% ††
- 62% + 62% * - 1% - 38% + 16%/ + 76% ††
- 60% - 53% * - 31% - 61% - 40%/ - 11% ††
        43 †
Commentaire

La co-administration de raltégravir HD 1200 mg QD et de rifampicine n'a pas été étudiée.

Réf #2373 : La première partie de l’étude comparait l’effet immédiat de 600 mg de rifampicine sur une dose unique de 400 mg de raltégravir. * La deuxième partie de l’étude comparait l’administration de 600 mg de rifampicine QD et de raltégravir 800 mg BID par rapport à l’administration de raltégravir 400 mg BID seul. Les auteurs concluent que le fait de doubler la dose de raltégravir à 800 mg lorsqu’il est administré avec la rifampicine permet de compenser l’induction métabolique du raltégravir pour ce qui est de l’aire sous la courbe (SSC) mais la concentration minimale à 12 heures demeure à la limite inférieure des concentrations acceptées cliniquement. Le raltégravir avec la rifampicine n’est pas contre-indiqué. Par contre, cette association est à surveiller étroitement.

Réf #2702 : Une étude de l’ANRS présentée au CROI 2013 (Abstract 539) a démontré qu’un traitement au moyen de l’éfavirenz comparé au raltégravir 800 mg BID pour le traitement du VIH chez les patients co-infectés avec la tuberculose était comparable au point de vue de l’efficacité et de l'innocuité (30% des patients dans les 2 groupes ont développé des effets indésirables de grade 3).

Une sous-analyse des interactions médicamenteuses a été publiée au même congrès CROI 2013. Ce résumé a montré les résultats d'une étude d'interactions médicamenteuses. Les patients ont été randomisés pour recevoir soit raltégravir 400 mg deux fois par jour ou 800 mg deux fois par jour. Les résultats pharmacocinétiques étaient très variables, mais il y avait une tendance à de plus faibles concentrations de RAL (Cmax , Cmin , SSC) quand il était donné en 400 mg BID avec la rifampicine. Ces effets étaient moindre dans le groupe recevant raltégravir 800 mg BID.

Réf #2936 : † Raltégravir 400mg BID pour 5 jours, après 33 jours de raltégravir 400mg BID + rifampicine 900mg trois fois par semaine, après 5 jours de raltégravir 800mg BID + rifampicine comme précédemment.
†† Versus raltégravir 400mg BID sans rifampicine.
Fait important, une proportion significative des sujets prenant raltégravir 400 mg BID (4/16) avaient une C12h en dessous de la limite supérieure du plus faible quartile de QDMRK, associée à une réponse thérapeutique diminuée. Des résultats similaires ont été observés chez les patients avec raltégravir + rifampicine à dose quotidienne suggérant que l'induction du raltégravir par la rifampicine est comparable entre la dose quotidienne et intermittente. En l'absence de données cliniques définitives sur l'efficacité pour prétendre le contraire, les doses de raltégravir 800mg BID avec rifampicine trois fois par semaine sont bien tolérées et donnent des SSC plus élevées et des C12h comparables à raltégravir seul.

Réf # 2962: Dans cette étude, 153 patients ont reçu au hasard raltégravir 400 mg deux fois par jour, raltégravir 800 mg deux fois par jour, ou 600 mg d'éfavirenz une fois par jour. À la semaine 24, la suppression virologique a été atteinte chez 39 patients (76%) dans le groupe raltégravir 400 mg, 40 patients (78%) dans le groupe raltégravir 800 mg et 32 patients (63%) dans le groupe efavirenz. Le profil des effets indésirables était le même dans les trois groupes. Les auteurs concluent que le raltégravir 400 mg deux fois par jour pourrait être une alternative à l'efavirenz pour le traitement des patients co-infectés par le VIH et la tuberculose.

Reférences
  • 2215
    Iwamoto M, et al. Rifampin modestly reduces plasma levels of MK-0518. 8th International Congress on Drug Therapy in HIV Infection, Glasgow, November 2006, abstract 299.
  • 2256
    Brainaird DM, et al. Doubling the dose of raltegravir does not increase trough levels in the presence of rifambin. 48th ICAAC Meeting, Washington, 2008. Drug Interaction Report. Abstract A-964
  • 2373
    Wenning L, Hanley WD, Brainard DM et al.Effect of Rifampin, a Potent Inducer of Drug-Metabolizing Enzymes, on the Pharmacokinetics of Raltegravir, Antimicrobial agents and chemotherapy, July 2009, p. 2852–2856
  • 2702
    Sauvageon H, Grinsztejn B, Arnold V, et al. Pharmacokinetics of Two Doses of Raltegravir in Combination with Rifampin in HIV-TB Co-infected Patients, an ANRS 12 180 Reflate TB Sub-study. CROI 2013, Atlanta, March 3-6 2013. Abstract #539.
  • 2725
    Burger DM, Magis-Escurra C, van den Berk GEL, and al. Pharmacokinetics of double-dose raltegravir in two patients with HIV infection and tuberculosis. AIDS 2010; 24(2): 328-30.
  • 2666
    Weiner M, Egelund EF, Engle M, Kiser M et al. Pharmacokinetic interaction of rifapentine and raltegravir in healthy volunteers. J Antimicrob Chemother 2014; 69(4): 1079-85.
  • 2667
    Lee LS, Hee KH, Yao Z, et al. Induction and inhibition of raltegravir metabolism in healthy volunteers. 13th International workshop on clinical pharmacology of HIV therapy, Barcelona, April 2012, Abstract P_07.
  • 2152
    Raltegravir (Isentress, Isentress HD), Merck, Quebec, Canada, 21 juin 2017.
  • 2857
    Raltegravir (Isentress), European public assessment report (EPAR) Product Information, London, United Kingdom, sept 2013.
  • 2936
    Reynolds HE, Chrdle A, Egan D, Chaponda M, et al. Effect of intermittent rifampicin on the pharmacokinetics and safety of raltegravir. J Antimicrob Chemother, 2015, 70: 550-554.
  • 2962
    Grinsztjen B, De Castro N, Arnold V, Veloso VG, Morgado M et al. Raltegravir for the treatment of patients co-infected with HIV and tuberculosis (ANRS 12 180 Reflate TB): a multicentre, phase 2, non-comparative, open-label, randomised trial. Lancet Infect Dis. 2014 Apr 9. pii: S1473-3099(14)70711-X.
  • 3116
    Center for Disease Control and prevention. Managing Drug Interactions in the Treatment of HIV-Related Tuberculosis. Disponible: http://www.cdc.gov/tb/publications/guidelines/tb_hiv_drugs/recommendations03.htm Publié le 22 sept 2014. Consulté le 11 janvier 2018.