Cobicistat

Quétiapine

Évaluer le rapport risques/bénéfices. Un ajustement de la dose peut être nécessaire.

Opinion pharmaceutique disponible

Document mis à la disposition du pharmacien pour communiquer une interaction médicamenteuse au médecin.

TÉLÉCHARGER
Mécanisme

Le Cobicistat peut inhiber le métabolisme (CYP 3A4) et augmenter la concentration plasmatique de la Quétiapine.

Cobicistat

Effets pharmacodynamiques

Recommandations

Solution(s) de rechange

Quétiapine

Effets pharmacodynamiques

Augmentation possible des effets indésirables.

Recommandations

Association à éviter si possible.

Sinon utiliser de plus petites doses. Surveiller étroitement les signes et symptômes de toxicité et ajuster la dose selon l’efficacité et la tolérance.

ECG pourrait être recommandé particulièrement chez personnes à risque d’allongement de l’intervalle QT (désordres électrolytiques, bradycardie ou prise d’autres médicaments pouvant prolonger l’intervalle QT).

Voir commentaire(s).

Solution(s) de rechange

Surveiller

Effets indésirables de la quétiapine : somnolence, sédation, étourdissements, gain de poids, dyslipidémie, douleurs abdominales, hypotension orthostatique, tachycardie.

Tests

Paramètres pharmacocinétiques

Commentaire

La monographie canadienne suggère d’éviter l’association ou d’utiliser de plus petites dose.
Alors que la monographie américaine suggère de réduire à 1/6 de la dose avec les puissants inhibiteurs du CYP3A4 en raison de l’augmentation de 6 fois la SSC observée avec le kétoconazole. La monographie européenne va jusqu’à contre-indiquer cette association.

Réf #2578 : Quelques cas ont été rapportés dans la littérature concernant une interaction probable entre les inhibiteurs de la protéase et la quétiapine.

Réf #3045 : Lors d’un essai chez des sujets sains avec doses multiples, le kétoconazole a entraîné au niveau de la quétiapine une augmentation de la Cmax et de la SSC moyennes de 235 % et de 522 % (6x), respectivement, accompagnée d’une diminution de la clairance orale moyenne de 84 %. La demi-vie moyenne de la quétiapine est passée de 2,6 à 6,8 heures. Voir quétiapine + kétoconazole.

Réf #2731 et #2828 : Une publication de rapports de cas fait état d'effets indésirables possiblement associés à la combinaison atazanavir/ritonavir et quétiapine.
Un patient bipolaire de 57 ans a observé un gain pondéral rapide et sévère lorsque la quétiapine a été associée à sa thérapie antirétrovirale composée d’atazanavir et ritonavir. Après l’arrêt à la fois de la quétiapine et du ritonavir son poids est revenu comme avant.
Une deuxième patiente de 32 ans connue pour un trouble d’anxiété a observé un problème de sédation et de confusion lorsqu’elle a ajouté l’association de l’atazanavir/ritonavir à sa thérapie anxiolytique composée de quétiapine. Les symptômes se sont résolus rapidement à l’arrêt de la quétiapine.
Selon l’échelle de Naranjo, il est possible que les effets indésirables soient reliés à l’interaction entre la quétiapine et l’association de l’atazanavir/ritonavir pour le premier cas et probablement pour le second cas.
Une autre publication fait état d’un coma et d’une augmentation de la T1/2 vie de la quétiapine à 62,4 heures après l’administration d’une dose excessive de quétiapine (8000 mg) chez un patient qui était sous atazanavir/ritonavir.

Réf #2829 : Un autre rapport de cas a été publié concernant un patient qui a eu un priapisme ayant débuté 5-6 heures après l’ingestion de la co-administration de perphénadine, de quétiapine et de lopinavir/ritonavir. Le priapisme aurait duré 42 heures. Le mécanisme en cause serait une augmentation rapide de la concentration plasmatique des neuroleptiques en présence du lopinavir/ritonavir.

Réf #2956 : Cas de priapisme rapporté. Voir bocéprévir et quétiapine.

Reférences
  • 2830
    Quetiapine (Seroquel), AstraZeneca, Ontario, Canada, 2 mars 2017.
  • 2949
    Cobicistat (Tybost), European public assessment report (EPAR) Product Information, London, United Kingdom, 4 juin 2015.
  • 2956
    Hammond KP, Nielsen C, Linnebur SA, Langness JA, Ray G et al. Priapism Induced by Boceprevir-CYP3A4 Inhibition and α-Adrenergic Blockade: Case Report. Clinical Infectious Diseases, 2014; 58(1): e35-38.
  • 3044
    Quetiapine (Seroquel), AstraZeneca, Delaware USA, feb 2017.
  • 2731
    Pollack TM, McCoy C, Stead W. Clinically significant adverse events from a drug interaction between quetiapine and atazanavir-ritonavir in two patients. Pharmacotherapy, 2009, 29(11): 1386-1391.
  • 2828
    Hantson P, Di Fazio V, Wallemacq P. Toxicokinetic interaction between quetiapine and antiretroviral therapy following quetiapine overdose. Drug Metab Lett 2010;4(1):7-8.
  • 2829
    Geraci MJ, McCoy SL, Crum PM, et al. Antipsychoticinduced priapism in an HIV patient : a cytochrome P450-mediated drug interaction. Int J Emerg Med 2010;3(2):81-4.
  • 2219
    Sandson N. An overview of Psychotropic Drug-Drug Interactions. Psychosomatics 2005;46(5) : 464-489.
  • 2578
    Hill L and Lee KC. Pharmacotherapy considerations in patients with HIV and psychiatric disorders : focus on antidepressants and antipsychotics. The annals of pharmacotherapy. 2013;47:75-89.
  • 3045
    Grimm S, Richtand NM, Winter HR, Stams KR and SB Reele. Effects of cytochrome P450 3A modulators ketoconazole and carbamazepine on quetiapine pharmacokinetics. Br J Clin Pharmacol. Jan 2006; 61(1): 58–69.
  • 3144
    Monographie Européenne : quetiapine. UKPAR. Safeguarding public health. Juillet 2010.