Darunavir / cobicistat

Colchicine

Ajustement de la dose et/ou du temps d'administration nécessaire.

Opinion pharmaceutique disponible

Document mis à la disposition du pharmacien pour communiquer une interaction médicamenteuse au médecin.

TÉLÉCHARGER
Mécanisme

Le Darunavir / cobicistat peut inhiber le CYP 3A4 et la P-gp et augmenter la concentration plasmatique de la Colchicine.

Darunavir / cobicistat

Effets pharmacodynamiques

Recommandations

Solution(s) de rechange

Colchicine

Effets pharmacodynamiques

Augmentation du risque de toxicité associée à la colchicine.

Recommandations

Diminuer la dose. Voir commentaires.

L’administration de colchicine, associée à un puissant inhibiteur du CYP 3A4, est contre-indiquée chez les patients avec insuffisance rénale ou hépatique.

Surveiller étroitement l'efficacité clinique et l'apparition d'effets indésirables.

Chez patients déjà sous traitement avec cette association et la tolérant, si jugé approprié, conserver la thérapie actuelle et exercer un suivi étroit des effets indésirables.

Solution(s) de rechange

Surveiller

Symptômes de toxicité à la colchicine : nausées, vomissements, diarrhées et douleur abdominale sont les premiers signes d'un surdosage. Rarement : pancytopénie, neuromyopathie, rhabdomyolyse, dépression médullaire, atteinte rénale ou hépatique, éruption cutanée, azoospermie, défaillance polyviscérale, dépression respiratoire, collapsus cardiovasculaire, etc.

Tests

Formule sanguine

Paramètres pharmacocinétiques

Commentaire

Les symptômes d’une intoxication par la colchicine peuvent être: des troubles gastro-intestinaux (entre autres une diarrhée sévère), une myopathie (douleur ou faiblesse musculaire, pouvant éventuellement aller jusqu’à une rhabdomyolyse), une neuropathie, une dépression médullaire, une atteinte rénale ou hépatique.

Traitement des crises de goutte : 0,6 mg (1 co) x une dose, suivie par 0,3 mg (1/2-co) une heure plus tard.

Ne pas répéter ce cycle de traitement avant trois jours.

Prophylaxie des crises de goutte : Si le traitement initial était de 0,6 mg BID, il faut ajuster le traitement à 0,3 mg QD.


Si le traitement initial était de 0,6 mg QD ou 0,3 mg BID, il faut ajuster le traitement à 0,3 mg une fois tous les deux jours.

Traitement de la fièvre méditerranéenne familiale : Dose quotidienne maximale de 0,6 mg (peut être donnée à raison de 0,3 mg BID).

Réf #2816 : Un avis de la FDA a été émis en 2009 à l’effet que des cas de toxicité à la colchicine, dont certains mortels, avaient été rapportés dans la littérature avec l'utilisation concomitante d’inhibiteurs du CYP3A4 et de la P-gp et ce particulièrement chez les patients avec atteintes rénales ou hépatiques.

Réf #2817 à 2822: En effet, des cas de décès ont été associés avec l’utilisation de la colchicine et de puissants inhibiteurs du CYP 3A4, plus particulièrement en présence d’une insuffisance hépatique ou rénale.

L’intoxication à la colchicine se présente dans les premières heures par des symptômes qui ressemblent à une gastroentérite (nausées, vomissements, diarrhée et douleurs abdominales). Les cas d’intoxication sévère font référence à des myopathies et dyscrasies sanguines.

L’administration de colchicine, associée à un puissant inhibiteur du CYP 3A4, est contre-indiquée chez les patients avec insuffisances rénale ou hépatique.

Voir Ritonavir et Colchicine.

Reférences
  • 3071
    Darunavir/cobicistat (Prezcobix), Janssen, Ontario, Canada, 7 avril 2017.
  • 2753
    Wason S, DiGiacinto JL and Davis MW. Clinically significant pharmacokinetic interaction between colchicine and ritonavir in healthy volunteers. Clinical Medicine Insights: Therapeutics 2013; 5: 25-32.
  • 2816
    U.S. Food and Drug Administration (FDA). Information for Healthcare Professionals: New Safety Information for Colchicine (marketed as Colcrys). Disponible: http://www.fda.gov/Drugs/DrugSafety/PostmarketDrugSafetyInformationforPatientsandProviders/DrugSafetyInformationforHeathcareProfessionals/ucm174315.htm. Publié le 30 juillet 2009. Consulté en août 2013.
  • 2817
    Hung IF, Wu AK, Cheng VC et al. Fatal interaction between clarithromycin and colchicine in patients with renal insufficiency: a retrospective study. Clin Infect Dis. 2005 Aug 1; 41(3): 291-300.
  • 2818
    Finkelstein Y, Aks SE, Hutson JR, Juurlink DN et al. Colchicine poisoning: the dark side of an ancient drug. Clin Toxicol (Phila). 2010 Jun; 48(5): 407-14.
  • 2819
    Todd BA, Billups SJ, Delate T et al. Assessment of the association between colchicine therapy and serious adverse events. Pharmacotherapy. 2012 Nov; 32(11): 974-80.
  • 2820
    Caraco Y, Putterman C, Rahamimov R, Ben-Chetrit E. Acute colchicine intoxication—possible role of erythromycin administration. J Rheumatol 1992; 19: 494-6.
  • 2821
    Dogukan A, Oymak FS, Taskapan H, Guven M, Tokgoz B, Utas C. Acute fatal colchicine intoxication in a patient on continuous ambulatory peritoneal dialysis (CAPD). Possible role of clarithromycin administration. Clin Nephrol 2001; 55: 181-2.
  • 2822
    Borron SW, Scherrmann JM, Baud FJ. Markedly altered colchicine kinetics in a fatal intoxication: examination of contributing factors. Hum Exp Toxicol 1996; 15: 885-90.
  • 3113
    Colchicine, Sandoz, Québec, Canada, 8 décembre 2017.
  • 3437
    Darunavir/cobicistat/emtricitabine/tenofovir alafenamide (Symtuza), Janssen Inc, Ontario, Canada, 3 octobre 2018.