Atazanavir

Rivaroxaban

Contre-indiqué.

Opinion pharmaceutique disponible

Document mis à la disposition du pharmacien pour communiquer une interaction médicamenteuse au médecin.

TÉLÉCHARGER
Mécanisme

L' Atazanavir peut inhiber le CYP 3A4 et les transporteurs P-gp et BCRP et ainsi diminuer le métabolisme hépatique et l’excrétion rénale du Rivaroxaban.

Atazanavir

Effets pharmacodynamiques

Recommandations

Choisir une solution de rechange.

Solution(s) de rechange

Rivaroxaban

Effets pharmacodynamiques

Augmentation du risque de saignement sévère et d'hémorragie.

Recommandations

Choisir une solution de rechange.

La monographie du rivaroxaban contre-indique l’administration concomitante avec de puissants inhibiteurs du CYP 3A4 et de la P-gp tel que le kétoconazole, le ritonavir, l'itraconazole et le posaconazole.

Solution(s) de rechange

Préférer la warfarine ou potentiellement le dabigatran ou l'héparine de faible poids moléculaire (HBPM).

Surveiller

Efficacité et l’innocuité (signes et symptômes de saignement: anémie, hématome, hématurie, épistaxis, troubles gastro-intestinaux, hémorragie digestive et urinaire) et ce, plus particulièrement chez les patients avec des facteurs de risque de saignement (personne âgée, faible poids corporel, altération de la fonction rénale).

Tests

Paramètres pharmacocinétiques

Commentaire

Voir ritonavir et rivaroxaban.

Réf #2993 : Il a été démontré que l’administration concomitante de rivaroxaban et de kétoconazole (autre puissant inhibiteur du 3A4 et de la P-gp) a augmenté la SSC et la Cmax du rivaroxaban de 2,6 fois et 1,7 fois respectivement. Aussi, une autre étude a montré des résultats similaires avec l’administration de ritonavir 600 mg BID, qui a provoqué une augmentation de la SSC du rivaroxaban de 2,5 fois (153%) et de la Cmax de 1,6 fois (55%).

Ensemble des études faites avec rivaroxaban et de puissants inhibiteurs du CYP3A4, CYP2J2 et/ou P-gp/BCRP (rénaux) :
1. Kétoconazole 200 mg QD + rivaroxaban 10 mg : ↑ 53% Cmax, ↑ 82% SSC; ↓ 45% clairance Cl/f du rivaroxaban.
2. Kétoconazole 400 mg QD + rivaroxaban 10 mg : ↑ 72% Cmax, ↑ 158% SSC; ↓ 61% clairance Cl/f et ↓ 44% CLrénale du rivaroxaban.
3. Ritonavir 600 mg BID + rivaroxaban 10 mg : ↑ 55% Cmax, ↑ 158% SSC; ↓ 60% clairance Cl/f et ↓ 82% CLrénale du rivaroxaban.
4. Clarithromycine 500 mg BID + rivaroxaban 10 mg : ↑ 40% Cmax, ↑ 54% SSC; ↓ 35% clairance Cl/f et ↓ 10% CLrénale du rivaroxaban.
5. Érythromycine 500 mg TID + rivaroxaban 10 mg : ↑ 38% Cmax, ↑ 34% SSC; ↓ 25% clairance Cl/f et ↓ 7% CLrérale du rivaroxaban.
6. Fluconazole 400 mg QD + rivaroxaban 10 mg : ↑ 28% Cmax, ↑ 42% SSC; ↓ 29% clairance Cl/f et ↓ 22% CLrénale du rivaroxaban.

Réf #3130 : Rapport de cas avec rivaroxaban chez un patient sur un traitement de sauvetage incluant darunavir/ritonavir 600 mg/100 mg BID, lamivudine 150 mg BID, ténofovir 300 mg QD, étravirine 200 mg BID et raltégravir 400 mg BID. Le rivaroxaban avait été mesuré après deux semaines de traitement en raison de l’interaction attendue et la concentration plasmatique était alors de 253 µg/l; à noter, la Cmax du rivaroxaban prédite à partir d'analyses pharmacocinétiques de population est de 125 ug/l pour 10 mg QD. La dose de rivaroxaban a donc été diminuée de 10 mg QD (post-op fracture jambe) à 5 mg QD. Lors d’un voyage au Mexique, le patient a présenté une diarrhée sanglante possiblement liée à l'augmentation d'effets indésirables du rivaroxaban. Les infections à salmonellose, shigellose et campylobacter jejuni ont été exclues. De plus, le patient n'a pas présenté d'autres symptômes gastro-intestinaux avant le saignement et n'avait aucun antécédent de maladie colorectale. Ainsi, l'exclusion d'autres causes possibles, la chronologie des événements, la concentration plasmantique élevée documentée du rivaroxaban et la résolution des symptômes peu de temps après l'interruption de l'anticoagulant sont très suggestifs d'une interaction médicamenteuse entre le rivaroxaban et darunavir/ritonavir, qui a conduit à une exposition accrue à l'anticoagulant et à un saignement gastro-intestinal. Les autres symptômes (fièvre, étourdissements et diarrhée) étaient probablement attribuables à la diarrhée du voyageur. Comme le traitement pour la prévention de thromboembolie veineuse était presque complété, aucun autre anticoagulant ne fût prescrit.

La monographie du rivaroxaban contre-indique l’administration concomitante avec un puissant inhibiteur du cytochrome 3A4 et/ou de la P-gp tel que le kétoconazole et le ritonavir.

De plus, nous ne possédons pas de marqueur spécifique pour le suivi de l’innocuité du rivaroxaban, ni d’antidote en cas de saignement.

Reférences
  • 2605
    Rivaroxaban (Xarelto), Bayer Inc, Ontario, Canada, 13 septembre 2018.
  • 2695
    New drug : Xarelto (rivaroxaban). Pharmacist’s Letter/Prescriber’s Letter 2008; 24 (11): 241117.
  • 2971
    Egan G, Hughes CA, Ackman ML. Drug interactions between antiplatelet or novel anticoagulant medications and antiretroviral medications. Ann Pharmacother. 2014 Jun; 48 (6): 734-40.
  • 2993
    Mueck W, Kubitza D, Becka M. Co-administration of rivaroxaban with drugs that share its elimination pathways : pharmacokinetic effects in healthy subjects. Br J Clin Pharmacol. 2013 Sep; 76 (3): 455-66.
  • 2994
    Haas S, Bode C, Norrving B, Turpie AG. Practical guidance for using rivaroxaban in patients with atrial fibrillation: balancing benefit and risk. Vasc Health Risk Manag. 2014 Mar 10; 10: 101-14.
  • 2995
    Guyatt GH, Akl EA et al. American College of Chest Physicians Antithrombotic Therapy and Prevention of Thrombosis Panel. Executive summary: Antithrombotic Therapy and Prevention of Thrombosis, 9th ed: American College of Chest Physicians Evidence-Based Clinical Practice Guidelines. Chest. 2012 Feb; 141 (2 suppl): 7S-47S.
  • 2996
    Turpie AG. Rivaroxaban as an oral anticoagulant for stroke prevention in atrial fibrillation. The Clin Risk Manag. 2014 Mar 22: 10: 197-205.
  • 2997
    Bleeding with dabigatran, rivaroxaban, apixaban. No antidote, and little clinical experience. Prescrire Int. 2013 Jun; 22 (139): 155-9.
  • 2998
    Heidbuchel H, Verhamme P, Alings M, Antz M, Diener HC et al. Updated European Heart Rythm association practical guide on the use of new oral anticoagulants in patients with non-valvular atrial fibrillation. Europace, 2015 Oct; 17(10): 1467-507.
  • 2999
    Wigle P, Hein B, Bloomfield HE et al. Update guidelines on outpatient anticoagulantion. American Family Physician 2013; 87(8); 557-566.
  • 3130
    Lakatos B, Stoeckle M, Elzi L, et al. Gastrointestinal bleeding associated with rivaroxaban administration in a treated patient infected with human immunodeficiency virus. Swiss medical weekly 2014; 144: w13906.
  • 3168
    Mueck W, Stampfuss J, Kubitza D et Becka M. Clinical Pharmacokinetic and Pharmacodynamic Profile of Rivaroxaban. Clin Pharmacokinet (2014) 53: 1–16.